Histoire

Au début de cette aventure, quelques amis ont mûri le projet de faire le tour de France en vélo.


histoire

Au départ de l’aventure il y a 20 amis qui sillonnent les route de France l’été, et cela donne 120 participants sur les routes de Cologne en 2005, rejoignant la jeunesse catholique du monde entier.
C’était un peu une folie, une folie de grands adolescents mais le Pape soutenait cette folie pleine de jeunesse.

Puis rapidement, la joie fait place à la douleur et il faut comprendre cette douleur pour accepter le sacrifice. Les JMJ de Cologne furent malgré tout un grand moment de joie. Et la fin de l’envoi en évangélisation par Benoit XVI fut pour Enavance un commencement. Marie est partie « Enavance » au Ciel. Elle nous précède.

Et depuis 2005, chaque année, nous partons l’été sillonner l’Europe sur nos vélos, ou pèleriner l’automne venu, vers l’archange Saint Michel…

Pourquoi les voyages s’intitulent-ils PPVR, PPCP, PPA etc ?

La base d’Enavance, c’est le Paris-Provence, soit PP ! Quelques amis, autant de vélos et c’était parti pour relier Paris à la Provence ! Et comme à Enavance, on aime bien se souvenir d’où l’on vient, on a gardé dans l’intitulé de nos voyages cette référence !

Alors en 2017, c’est parti pour le PPCL ! Vous l’aurez deviné il s’agit de Compostelle et de Lisbonne, on connait déjà, alors soyons-en sûrs, ce voyage s’annonce grandiose !

Résumé de nos précédents voyages :

Les pélés !

Le pèlerinage au Mont Saint Michel est un rendez-vous important pour Enavance.

A l’origine, cela ne devait être qu’un événement ponctuel en souvenir du retour vers le Père, sur les routes de Cologne (pour les JMJ) d’une jeune participante, Marie Mauvisseau. Mais le 13 novembre 2005,  à la fin de la messe de clôture dans la chapelle Jeanne d’Arc du Mont, Enavance se donna rendez-vous au même endroit l’année suivante. Le pèlerinage de la Toussaint était né.

Ainsi, depuis 2005, sous la protection de notre Marie du ciel, Enavance pèlerine sur les chemins de Normandie. Nous  avons traversé ses plaines, longé ses côtes, médité dans ses chapelles et prié dans son sanctuaire de Pontmain. C’est devenu au fil des ans une véritable démarche d’action de grâces du voyage passé et un excellent moyen de lancer une nouvelle année !

En 2009, pour l’année sacerdotale, c’est sur les pas de Saint Jean Marie Vianney, vers le petit village d’Ars, qu’Enavance à marché.

 

Cracovie-Vienne

Quel bonheur indescriptible…Le Pape François que nous avions déjà vu à Rome en 2014 est à nouveau devant nos yeux. Cette jeunesse chrétienne brûlante d’amour et de joie se réunissant sur les terres de notre Saint Père Jean Paul II. Que demander de plus ?

Après ce séjour émouvant, les jeunes enavanciens et enavanciennes s’élancent le cœur plein d’espoir sur les routes en direction de Vienne la Magnifique. A travers les collines et les vallées, Enavance laisse une trace de son passage ! Nostalgie et mélancolie pour les plus anciens, découverte pour les plus jeunes.

Nous ne pouvons pas parler de ce périple sans remercier l’Abbé de Labarre qui nous a rejoint dans l’aventure et qui apparemment s’est beaucoup plu et souhaite repartir vers La Vierge de Fatima…Son sourire et sa disponibilité ont permis à tous de grandir dans la Foi et l’Espérance.

Vienne…aaahh Vienne…comment ne pas te déclarer tout notre amour ! Capitale du Saint Empire Germanique, tu nous as encore livré tous tes charmes ! Entre le palais impérial de la Hofburg et le château de Schönbrunn, Enavance n’oubliera jamais cette ville enchantée !

 

Venise-Rome

Venise… Enavance la connaissait déjà, nous y avions laissé nos traces quatre ans auparavant. Quant à Rome… quoi de plus naturel pour notre dixième voyage que de vouloir revoir la capitale de la Chrétienté, la ville éternelle ?

C’est ainsi que les collines de Toscane virent une nouvelle fois débouler à toute vitesse nos vélos ! C’est ainsi que nos pas se mirent dans ceux des participants du Florence-Rome de 2006, lorsque nous visitâmes Florence, Sienne ou Orvieto.

L’Italie baroque et ses anciennes cités libres nous éblouirent encore longuement de leurs richesses avant de les quitter à regret, pour rejoindre la ville du trône du successeur de Pierre.

Arrivant par la Via della Conciliazione, alors que les rayons du soleil couchant rasaient le dôme de la basilique St-Pierre, nous pûmes enfin rencontrer le Pape François lors de l’audience générale du mercredi !

Et nous nous sentions bien dans la ville éternelle. Nous étions un peu comme chez nous là-bas, tellement notre civilisation est Romaine…

 2014 PPVR 08

Santiago-Lisbonne

Il y a 5 ans, Compostelle était notre lieu d’arrivée, cette année c’est de Saint jacques que nous nous sommes élancés sur les routes de Porto, de Fatima et de Lisbonne.

Nos vélos ont roulé à travers des paysages magnifiques, parcourant un pays très catholique et profondément accueillant. Le chapelet médité devant la lieu des apparitions de la Vierge aux trois petits enfants a sans aucun doute été le point central de notre voyage.

Que dire de plus de ce voyage inoubliable si ce n’est parler de la beauté de Lisbonne dominant l’Atlantique, de ces topos et temps d’équipe qui nous ont permis de nous faire grandir ensemble !

affiche_ppcl_3

 

Cracovie-Prague

La Pologne, pays de Jean Paul II, quoi de plus normal pour nous que d’aller sur les traces de ce Saint Pape 1 an avant sa béatification.

Nous avons là-bas parcouru les profondes forêts épineuses slaves pour arriver devant la Madone noire, la Vierge de Częstochowa. Puis la frontière tchèque s’est dressée devant nous avec ses collines, ses montées et ses pluies diluviennes, mais cela n’a jamais mis à mal notre détermination d’arriver à Prague !

La rencontre avec l’Enfant Jésus de Prague a été pleine d’émotion et nous avons pu remplir l’église de nos chants reconnaissants.

Mais comme pour chaque voyage, il nous a fallu quitter, pleins de mélancolie, la « ville aux cent clochers » et emporter dans nos souvenirs nos moments d’amitié, d’effort et de spiritualité.

Affiche_PPCP

Séville-Madrid

En 2011, c’est sur les terres de feu du Sud de l’Espagne que nous sommes repartis…

Le désert d’Andalousie fut notre seul compagnon durant de nombreux kilomètres. L’Espagne s’offrait à nous, celle des villages aux maisons blanches, des processions de la Semaine Sainte, des moulins de Don Quichotte et des interminables chemins de pierres brûlantes.

Après avoir tant ri, parfois tant peiné, après tant d’amitiés construites durant ces 15 jours, nous finîmes par arriver devant la Cathédrale de Madrid et le « Palacio Real » ! Quelle ne fut pas notre joie d’atteindre enfin notre but et de rejoindre notre Saint Père le Pape !

v18 1

Split-Venise

La Croatie, pays magnifique aux mille couleurs et aux mille parfums, allait se retrouver, l’espace d’un instant, ralliée à Venise, son ancienne maîtresse.

Les journées avaient là-bas la douceur des choses paisibles et tranquilles, et les gens cette chaleur des habitants du Sud. Nous avons ainsi traversé ce pays de soleil. Nous y avons vu les traces encore vivaces de la guerre…
Et par une belle et chaude fin d’après-midi, Saint Marc l’évangéliste nous vit arriver devant sa basilique.
Déambulant le long les canaux, sur les places et les ruelles, dans la multitude des palais et des églises de la Sérénissime, nous laissâmes exploser notre joie !

 

affiche ppa

Salzburg-Vienne

Immense nation chrétienne, son dernier empereur a été béatifié en octobre 2004 et montre désormais l’exemple aux hommes politiques. En’avance ne pouvait que se rendre en Autriche, terre de Mariazell.

On y trouve là-bas la quiétude, la paix, tout est ordre bien que nous ayons un peu mis le désordre.
Les paysages sont verdoyants et magnifiques, les habitants sont chaleureux, la bière y est excellente et le Danube, ce faux calme, nous a accompagné tout le long du chemin.

Que dire de plus !

Ah si, les valses de Vienne n’ont maintenant plus de cesse de nous faire tourner la tête.

affichesalzburgvienne

Pampelune-Saint Jacques de Compostelle

Terre de feu, terre de soleil… et c’est parti pour Saint Jacques de Compostelle !
Galvanisés par Jean Paul II dont les appels depuis ce sanctuaire ne cessent de résonner, nous partîmes comme des fous vers ce lieu millénaire.

Et Saint Jacques, le fils du Tonnerre, nous transmettait toute sa passion.

Au cours de ce voyage, l’Espagne nous a comme assimilés, tout était disproportionné, les caractères, la dureté de la route, la beauté des paysages et notre joie.

« Mettez le feu au monde entier » nous disait Jean Paul II, ce fut un bon début.

 

affichepsj

Rocamadour-Lourdes

Notre Marie nous a montré le chemin vers notre Reine du Ciel, nous voulions lui montrer notre amour et notre dévotion à Son cœur maternel.

Et de Notre-Dame de Rocamadour à Notre-Dame de Lourdes sur cette terre qu’Elle chérit tant, la Reine de France fut aussi la Reine d’Enavance.

La beauté des sites et les paysages furent à la hauteur de cette puissante amitié créée durant le périple.

Et la Sainte Vierge nous souriait.

afficherocamadourlourdes

 

Florence-Rome

Une évidence pour nous, une certitude pour nos âmes, notre cœur est naturellement tourné vers là-bas ; Rome et son évêque.

Nous devions remercier le successeur de Pierre pour ces magnifiques JMJ, il fallait que nous ancrions Enavance dans la fidélité.

Et Florence, Sienne et Assise nous ont accompagnés tout au long de cette route afin de nous prouver que notre civilisation est italienne.

 

afficheflorencerome

Paris-Cologne

Au départ il y a 20 amis et cela donne 120 participants sur les routes de Cologne, rejoignant la jeunesse catholique du monde entier.

Puis rapidement, la joie fait place à la douleur et il faut comprendre cette douleur pour accepter le sacrifice. Marie est partie « Enavance » au Ciel. Elle nous précède. Et depuis les grâces tombent sur notre association.

Les JMJ furent malgré tout un grand moment de joie. Et la fin de l’envoi en évangélisation par Benoit XVI fut pour Enavance un commencement.

« Ma chère Marie »
Lettre de la secrétairerie d’Etat à Enavance
lettre d’Enavance à Benoit XVI

affichepariscologne

marie

 

© 2015 Enavance. Tous droits réservés.

Nous contacter